DERNIERS ARTICLES
Une étude brésilienne estime que le cannabidiol soulage l’épuisement du personnel soignant pendant la pandémie.

Selon une étude publiée en ligne le 13 août dans JAMA Network Open, la thérapie au...

CBD & THC : Connaissez-vous le système endocannabinoïde ?

Découvert il y a peu de temps, le système endocannabinoïde joue un rôle crucial dans...

Le marché légal du cannabis en Grande-Bretagne explose grâce à la demande du Covid

(Avec AFP) Le marché légal du cannabis en Grande-Bretagne a explosé pendant la pandémie de...

Saisissez l’opportunité unique d’investir dans le marché “florissant” du cannabis thérapeutique et de la spiruline

Le cannabis thérapeutique ou cannabidiol (CBD) est un complément alimentaire 100% légal. Le cannabidiol aurait des vertus thérapeutiques majeures. Le CBD aurait des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, permettrait de lutter contre l’anxiété et la dépression. Il calmerait les symptômes de l’épilepsie et de la sclérose en plaques, agirait contre certains troubles psychotiques (comme la schizophrénie), entre autres effets positifs (Lire plus).

La recherche dans ce domaine ne fait que commencer, mais les perspectives sont immenses.

En outre, la croissance du marché du CBD thérapeutique sont estimées à 22,9%/an jusqu’en 2030 (Source : Groupe IMARC – Medical Cannabis Markets).

En savoir plus

Le CBD et sa légalisation en Europe.

 

La spiruline et la phycocyanine sont des trésors de la nature issus des algues. La spiruline est riche en vitamine E ainsi que la phycocyanine (le pigment bleu-vert), sont des antioxydants très puissants qui jouent un rôle de protection contre les radicaux libres. Ils aident à protéger nos cellules du vieillissement prématuré et de certaines maladies.

Là aussi, la consommation de la spiruline est appelée à croître de 233% de 2018 à 2030. Rien qu’en France, la croissance de la consommation est estimée à 9% par an (Source : Groupe IMARC – Medical Cannabis Markets).  La phycocyanine n’est pas en reste : sa production passerait de 400 t en 2018 à 650 t en 2030. Enfin, sa production premium pourrait croître de 525% sur la période (Source : Roland Berger).

L’éco-extraction permet de répondre à de nombreuses problématiques environnementales

Objectif : participer au fonds propre 3 éco-fermes…

Impulsée par le green entrepreneur Jean-Marie Santander, cette ICO a pour objectif de financer une ferme de culture du cannabis thérapeutique au Portugal et deux fermes de culture de la spiruline à Avignon et dans la région de Porto. Les trois installations seront en outre associées à des centrales photovoltaïques fonctionnant en autoconsommation.

En savoir plus

… pour produire 3 compléments alimentaires premium

Le projet repose sur la production de compléments alimentaires premium. Ainsi, l’éco-extraction sera la règle pour obtenir un CBD (Cannabidiol) thérapeutique Premium ou de la phycocyanine Premium de quoi apporter une touche « green tech » qui doit faire de ce projet un succès…

En savoir plus

Pourquoi une ICO ?

VENTE DES JETONS

Soft Cap : 750 ETH (1 500 000 €)

Hard Cap : 2500 ETH (5 000 000 €)

Cours ETH / € au lancement de l’ICO : 2000 €

Jetons pré-minés avant l’ICO : 1 000 000 BLC

ROADMAP

Du 15 juillet au 15 octobre

Phase 1 - PREVENTE (Bonus 20%) Plafond de la période : 750 ETH (1500000 €) Prix de souscription : 0,000417 ETH (0,83 €)

Du 15 octobre au 15 novembre

Phase 2 (Bonus 10%) Plafond de la période : 2500 ETH Prix de souscription : 0,000455 ETH (0,91€)

Du 15 novembre au 15 décembre 2021

Phase principale Plafond de la période : 2500 ETH (500000€) Prix de souscription : 0,0005 ETH (1€)

L'ÉQUIPE

Jean-Marie SANTANDER
CEO de Faracha Equities
Suzette DA SILVA
Responsable de la communication
Grégory SANTANDER
Stratégie & Management
Stefan DUPRIEZ
COO
Florian VASAÏ
Responsable de la R&D et de l’éco-extraction
Gil MARQUEZ
Responsable de la vente B2B et des grands comptes
Gérard IBERT
Responsable de la stratégie financière
Sebastian ANGELATS
Directeur de la Production

… les partenaires

Christophe GAUTHIER
Président de FRENCH-ICO et partenaire technique de l’ICO.
Maître Margaux FRISQUE
Avocat au barreau de Marseille
Antoine de TOURNEMIRE
Spécialiste en e-réputation
Farid CHEMAT
Premier extracteur mondial
Bertrand LEPINE
Spécialiste de l’extraction de la spiruline et de la phycocyanine

FAQ Foire aux Questions

Si vous avez d’autres questions, veuillez nous contacter en utilisant le formulaire de contact ci-dessous.

Les fonds levés avec l’ICO serviront à financer les fonds propres des 3 projets, cannabis au Portugal, spiruline au Portugal et spiruline à Avignon (France).

Selon notre partenaire, WISE, dans 20 000 m² de serres (floraison), la production à FAFE (Portugal) est estimée à environ 10 tonnes de fleurs de cannabis séchées. Les taux d’extraction sont de 9,6%, qu’il faut ensuite purifier. Au final, on estime 7% d’huile médicinale dont les prix sont de +/- 30 000 € le litre de CBD (à 99%). Nous souhaitons faire quatre à six cultures par an.

Si l’ICO est réussie, les produits de phycocyanine seront disponibles à partir du 1er juillet 2022 et ceux réalisés à partir du Cannabis thérapeutique à compter du 1er juillet 2023.

Immatriculée en France, French ICO est un leader français spécialiste de la technologie blockchain Ethereum, du développement de smart contracts sur mesure, de la levée de fond en cryptomonnaie et de la tokenisation de la valeur.

500 000 BLC permettront de distribuer des primes aux collaborateurs et aux partenaires à l’exclusion du président de Faracha Equities. Afin d’éviter un impact négatif sur le cours du BLC, la revente de ses jetons sur les marchés secondaires ne pourra se faire qu’au « fil de l’eau » 500 000 BLC permettront de réguler le cours sur les marchés secondaires et à constituer le pool de liquidité sur Uniswap

Sous réserve de détenir depuis 6 mois minimum 1 à 2500 BLC, l'investisseur profitera du tarif B to B (environ 50% du prix public). Plafond d'achat mensuel à tarif B to B : 3% du stake. Modalités de paiement en ETH, € ou BLC. Cashback : 1% des achats en BLC.

Sous réserve de détenir depuis 6 mois minimum 2500 à 5000 BLC, l'investisseur profitera du tarif B to B (environ 50% du prix public). Plafond d'achat mensuel à tarif B to B : 5% du stake. Modalités de paiement en ETH, € ou BLC. Cashback : 2% des achats en BLC.

Sous réserve de détenir depuis 6 mois minimum plus de 5000 BLC, l'investisseur profitera du tarif B to B (environ 50% du prix public). Plafond d'achat mensuel à tarif B to B : 10% du stake. Modalités de paiement en ETH, € ou BLC. Cashback : 3% des achats en BLC.

Rapide pas forcément mais juridiquement plus souple oui. En France la réglementation concernant les ICO se limite à un VISA facultatif de la part de l’AMF. Alors qu’une IPO nécessite d’appliquer la réglementation prospectus pour les IPO supérieures à 8 M€ voir ici : https://www.amf-france.org/fr/actualites-publications/communiques/communiques-de-lamf/lamf-amende-son-reglement-general-et-une-instruction-dans-le-cadre-de-lentree-en-application-du Dans le cadre d’une ICO le token est dit utilitaire (ou utility token) ce qui veut dire qu’il permet d’acheter des produits ou des services à des tarifs préférentiels ou en exclusivité (produits ou services pouvant être acheté uniquement en jetons). Le jeton peut aussi permettre de proposer des accès VIP ou à des ventes privées par exemple. Le jeton est assimilable à des points fidélité (pour simplifier) avec l’avantage de pouvoir être acheté ou vendu sur un marché secondaire. Imaginez que vous puissiez acheter/vendre vos miles Air France et donc pouvoir profiter des avantages proposés par Air France, ou bien revendre vos miles pour arrondir vos fins de mois. Le jeton utilitaire n’est donc pas un actif financier (contrairement au STO : Security token). Les STO sont la version blockchain d’une IPO c’est-à-dire que le token émis représente un actif financier. Les STO sont donc soumises à la réglementation prospectus au même titre qu’une IPO Pour résumer : l’ICO est une solution innovante pour lever des fonds. L’ICO est le compromis idéal entre le crowdfunding qui intéresse un public d’usagers et les levées de fonds plus traditionnelles qui intéressent un public d’investisseurs à la recherche d’un rendement. Les usages cherchent à acquérir des jetons pour profiter d’avantages et les investisseurs peuvent espérer du rendement en revendant leurs jetons aux plus offrants.

La différence entre CBD et THC ne réside pas seulement dans les effets produits par les deux substances. Elle a surtout trait aux conséquences sur la santé. Alors que le THC est toujours considéré comme une drogue (même douce) dans la plupart des pays, en raison de ses effets psychoactifs, de sa tendance à créer de la dépendance et plus généralement des risques qu’il fait peser sur l’organisme. C’est tout l’inverse en ce qui concerne le CBD. Le cannabidiol aurait, en effet, des vertus thérapeutiques majeures. Le potentiel semble pour le moins énorme. Car le CBD aurait des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, permettrait de lutter contre l’anxiété et la dépression, calmerait les symptômes de l’épilepsie et de la sclérose en plaques, agirait contre certains troubles psychotiques (comme la schizophrénie), entre autres effets positifs. Certaines études laissent même entendre qu’à des concentrations élevées, le CBD jouerait le rôle d’inhibiteur dans la prolifération des cellules tumorales issues de certains cancers et qu’il réduirait les risques de nécrose des artères après un infarctus. La recherche dans ce domaine ne fait que commencer, mais les perspectives sont immenses.