3 produits d’exception

FARACHA EQUITIES est un créateur de « green-business », un ensemble d’activités, dans le cadre de l’économie circulaire, associant la culture ou la fabrication d’une activité « énergivore » à une production d’électricité mettant en œuvre des énergies renouvelables, en autoconsommation totale ou partielle et en énergie positive verte, utilisant tous les composants de manière à atteindre un objectif « zéro déchet ».
Concrètement, le projet de la Société vise à cultiver la spiruline dans des serres photovoltaïques, ces constructions découlant d’une éco-conception, réalisées directement par le Groupe FARACHA EQUITIES.
Par la suite, des bassins seront construits dans les serres et la spiruline sera cultivée selon des méthodes écologiques.
Par des moyens non industriels, FARACHA EQUITIES va récupérer la spiruline, de très haute qualité. Puis, après l’avoir enrichie de matériaux et d’oligo-éléments pour cibler plus parfaitement certaines affections et à partir de diverses méthodes d’éco-extraction, la Société procède à une extraction d’une partie de la spiruline, représentant environ 15%. Cette extraction s’appelle la phycocyanine.
Par ces méthodes entièrement écologiques et refusant de faire appel à des conservateurs ou autres produits néfastes pour la santé, FARACHA EQUITIES conditionnera cette phycocyanine dans des tubes unidoses de 20 ml en vue de les commercialiser en B2B.

La spiruline

Dans chaque serre, des bassins de 15 à 20 cm de profondeur, allant jusqu’à 70 mètres de long vont permettre de cultiver la spiruline. Toutes les semaines, le même bassin sera « récolté ».

Lorsque la spiruline est récoltée par de simples filtres à tamis, l’eau filtrée retournant dans les
bassins, FARACHA EQUITIES, après avoir enrichi la spiruline, procède à diverses opérations
simples (i) soit le séchage de la spiruline et la préparation pour la présenter en poudre, en
paillettes, en comprimés ou en capsules, (ii) soit la spiruline est congelée en vue d’être utilisée
pour éco-extraire la phycocyanine.